APOCOPA

Acte de naissance       Explications         Culture       c'est où       c'est comment        c'est qui     

   c'est pourquoi       l'avenir     15 février 2003

 

Acte de naissance :

Apocopa est née le 02 janvier 1990 de la passion de quelques personnes pour le chemin de fer. Bertrand, Roselyne, et Max. Ensuite, Patrick et Xavier sont arrivés pour augmenter le capital car il n'y avait déjà plus de sous. Aujourd'hui, c'est géré plus dur... Roselyne, la gérante de la Sarl, et Max, son compagnon, produisent pour vous quelques dizaines de références par an pour que chacun puisse assouvir la passion du chemin de fer, en modèle réduit. Et vous trouverez sur ce site plein de conseils pour la passion du chemin de fer.

Explications

Les choix techniques et autres sont le fruit de mûres réflexions. Chaque choix est discutable et une décision est toujours prise en ayant tenu compte de certains impératifs.

Le choix de la résine est dicté par sa longévité dans le temps. Cela veut dire que notre produit ne bouge pas dans le temps, comme certaines résines. Utilisée depuis 1990 chez Apocopa, davantage dans l’industrie, cette résine est difficile à mouler, et la maîtrise parfaite est presque atteinte. Néanmoins, la qualité parfaite n'étant pas de ce monde, il arrive que des bulles ou des vides de matière se produisent. Cependant, le contrôle est assez sévère, en proportion avec le prix de vente du modèle. Nos modèles sont quasiment toujours livrés peints, sauf demande formelle, afin que chacun puisse obtenir un modèle terminé, qui soit bien peint. Nous pouvons affirmer que plus de 65% des kits Apocope sont montés et terminés. Ce qui n’est pas le cas de bien d’autres marques, hélas.

Nos modèles sont tous parfaitement fonctionnels, et utilisent pour cela des mécaniques des grands fabricants, comme Jouef, Roco, Lima,  Rivarossi, etc...

Les pantographes fournis ou livrés sont des Sommerfeld.

Les peintures sont aux normes “Jouet”. Les inscriptions sont faites selon plusieurs techniques, tampographie, sérigraphie, décalques (rare) ou transferts (nouveaux transferts selon une nouvelle technique) en fonction des modèles.

Enfin, pour les attelages, les timons sont dans la mesure du possible à élongation, et sont de marque Roco ou Symoba.

Notre charte ou notre déontologie est toujours la même, satisfaire au maximum les passionnés de chemin de fer, ceux qui ont un réseau et qui font rouler leurs trains.

La production en résine cessera, le plus tôt, possible, dès que le plastique injecté sera mis en bonne route. Ce type de production avait été choisi pour une durée de dix ans (un choix personnel, il faut se remettre en cause de temps en temps et se choisir plusieurs "vies")et cette décision avait été prise dès le début. Et étant arrivés au bout de ces dix ans de production en résine, nous ne tenons pas parole, le plastique injecté, c'est une autre paire de manches...Patience, cela murit et le fruit n'en sera que plus mur et meilleur.

 

Culture

APOCOPA : racine gréco-latine du mot apocope qui veut dire “ablation d’un ou plusieurs phonèmes (syllabes) à la fin d’un mot”. Exemples :  métro est l’apocope de métropolitain, ciné est l’apocope de cinéma, etc...

APOCOPA est un mot qui peut se lire de gauche à droite ou de droite à gauche, il s'agit donc d’un palindrome.

APOCOPA est imprononçable au début, c’est pour cela que l’on s’en souvient. APOCOPA commence par un A, elle est donc citée au début des articles. APOCOPA est féminin, c’est UNE société.

Les deux A au début et à la fin du mot symbolisent chacun une voie ferrée, les deux rails se rejoignant à l’infini, et la barre du A représentant la traverse de chemin de fer.

 

C'est où    

C'est sur la planète Terre, en Europe, en France, en Pays de la Loire, en Loire Atlantique, entre Nantes et St-Nazaire, entre Rennes et St-Nazaire, à 8 kilomètres au Nord de Savenay, et c'est à Bouvron 

C'est comment

C'est avec les moyens du bord. Beaucoup de passion donc d'énergie, des tables rectangulaires avec des coins ("modèles fait sur un coin de table..."), un marteau et une grosse perceuse (pour le IIm) du doigté et une myriade de mini-perceuses, d'une pince brucelles (surnommée la Strasbourg) héritée du père qui l'a héritée de son père aussi, etc... Un portique de fraisage en commande numérique, un mini-tour, une bonne informatique, un poste de sérigraphie, un autre de tampographie, une photothèque hélas toujours insuffisante mais en constante augmentation, sont du lot. Les locaux sont très exigus, et chaque chose à sa place, et chaque place à sa chose est une devise, pas toujours vérifiée. Mais un atelier  très bien rangé est un atelier où l'on ne travaille pas... C'est une Sarl, au capital de 70 000.00 francs, inscrite au RCS de St-Nazaire sous le n° 90 B 6. Son n° intracommunautaire est FR 52 352 894 711. Son n° d'inscription au RM est 440. Son n° APE ou NAF est 365Z.
Le réseau IIm d'Apocopa, Max au premier plan, Régis (de Locomotiv) derrière dans le fossé, 1991 environ...

C'est pourquoi

C'est parce que moi, Max,  je veux jouer avec des trains que personne ne fait, alors, je me prends par la main, et je joue avec mes trains que je fabrique. Vous y croyez? Peut-être bien qu'il y a du vrai, mais travailler dans sa passion est quelque chose de très agréable. Travailler chez soi, ou juste à côté, c'est une grande liberté, mais qui se paie très chère. Le train électrique en France, ça eut marché comme on dit, mais maintenant...

C'est qui

 

C'est Roselyne, la gérante

C'est Loëva, la fille. Remarquez que c'est dans une voiture Corail, eh oui, on prend le train de temps en temps... 1998 environ
Max, Léo Paul le fils (qui râle) et Loëva, au Montenvers (vallée de Chamonix) en 1999.

 L'avenir

Les projets pour l'an 2000, après la cessation de la production en résine, c'est l'envie de lancer une fabrication en plastique injecté. Après le rachat des moules des voitures Corail Mougel en 1996, et des Jacquemin l'année suivante, puis le lancement d'une souscription (trop longue temporellement) pour un wagon céréalier à 2 essieux, il faut agir. Si vous êtes intéressé pour cette aventure, ou si vous avez de l'argent à (mal) placer, envoyez un message à max@apocopa.fr

 

15 février 2003

Voici une photo de la première presse à plastique injecté. Une seconde plus ancienne et plus petite est arrivée depuis. Elle est plus typée et prévue exactement pour des petites moules, comme ceux des corails Mougel... Vous pourrez lire pour ceux qui connaissent que ce n'est plus une petite presse de bricole, on commence à être sérieux.

 

juin 2007

Le plastique injecté avance à grand pas, encore un peu de patience, les premiers wagons sont pour fin 2007. Le premier moule fabriqué en Loire atlantique est sorti courant mai, après quelques déboires, mais nous sommes sur la bonne voie.